Le Jardin de Séoul – poésie et zénitude à l’ouest de Paris

Le Jardin de Séoul au Jardin d'Acclimatation

Le Jardin de Séoul au Jardin d'Acclimatation

Le Jardin de Séoul fut inauguré le 25 mars 2002 par Bertrand Delanoë et son homologue M. Goh Kun, maire de Séoul. Offert à Paris par la capitale sud-coréenne, ce jardin zen se situe au cœur du Jardin d’Acclimatation dans le Bois de Boulogne. Sa construction célébra les 10 années de jumelage entre les deux villes.

S’étendant sur un peu plus de 4600m², le Jardin de Séoul se compose d’une demi douzaine d’éléments aux noms tous plus poétiques les uns que les autres, dans la plus pure tradition du pays du matin clair. Après avoir passé l’imposant Pisemun (« porte du paradis ») le visiteur se retrouve plongé dans un décor dépaysant où minéral et végétal se complètent harmonieusement.
Parmi les éléments que l’on trouve dans le jardin coréen, il y a la « Terrasse d’où l’on regarde la lune » (Woldae) qui symbolise la beauté du clair de lune. Jouxtant la terrasse, le Shidam (« mur avec fenêtre grillagée »), est un mur en pierre au milieu duquel un trou offre un cadre sur le jardin. Après avoir passé la « porte de l’éternelle jeunesse » (Bulomun), on découvre Jukujeong (« pavillon de la pluie et de bambou »), un belvédère asiatique multicolore propice à la méditation et la contemplation, avec son toit en pagode hexagonal. Plus loin la « passerelle en pierre sous la lune » (Wolhagyo) permet d’accéder à la dernière partie du jardin où trône, au milieu des sculptures, la pierre gravée lors de l’inauguration du Jardin de Séoul.
Ce bout d’Asie qui célébrait il y a quelques mois sa première décennie est devenu au fil des années un lieu de rendez-vous très apprécié par la petite communauté coréenne de Paris.

Articles liés :
- 10ème anniversaire du Jardin de Séoul
- Evènement : Le Jardin Japonais s’installe au Jardin d’Acclimatation
- Les cerisiers japonais du Jardin Albert Kahn en fleurs

Pisemun - la Porte du ParadisPorte d'entrée au Jardin de SéoulPisemun - explicationsSculpture du Jardin de SéoulShidam - le mur avec fenêtre grillagéeWoldae - la terrasse d'où on regarde la luneWoldae- explicationsSculptures du Jardin de SéoulBulomun - Porte en pierreBulomun - Porte de la jeunesse éternelleDétail d'une tuile du mur d'enceinteKkotdam - le mur ornéDétail du mur KkotdamKkotdam - explicationsJukujeong - le pavillon coréenLes couleurs du pavillon coréenDétail du toit du pavillonJukujeong - explicationsWolhagyo - passerelle en pierre sous la luneWolhagyo - explicationsSculpture coréennePierre gravée pour l'inauguration en 2002Plan du Jardin de Séoul

Cette entrée a été publiée dans 16ème, Parcs et jardins, Paris insolite, calme et secret, japonaise et coréenne, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

10 réponses à Le Jardin de Séoul – poésie et zénitude à l’ouest de Paris

  1. Sheily dit :

    Encore un que je ne connais !!! Merci pour la visite !

  2. Quelle beauté! Je ne connais pas encore ce jardin mais j´y irai la prochaine fois quand je serai a Paris! Merci pour avoir partagé vos photos!

  3. Manon dit :

    Ces articles sont supers ! Merci pour toutes vos recherches, c’est très agréable de vous lire. Continuez ainsi.

  4. Ping : Paris est un Jardin Coréen – Les Croqueuses de Paris

  5. Ping : Jardin de Séoul Paris Pisemun et Wolhagyo – Paris Autrement

  6. Ping : Jardin de Séoul Paris Kkotdam et Bulomun – Paris Autrement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>