Rue Saint-Rustique – la première rue piétonne de Paris

La rue Saint-Rustique à Montmartre - piétonne depuis 1973

La rue Saint-Rustique à Montmartre - piétonne depuis 1973

En plein cœur du Montmartre touristique, la rue Saint-Rustique fait figure de refuge pour le touriste ou le parisien qui désire s’extraire de la foule des rues alentours. Longue d’une centaine de mètres et large de moins de 3 mètres, cette pittoresque ruelle pavée laisse imaginer de ce qu’était le village de Montmartre avant sa transformation en parc d’attraction.
La rue Saint-Rustique relie la rue des Saules (côté ouest) à la rue du Mont-Cenis (côté est), ses origines remontent au début du moyen-âge où elle n’était alors qu’un sentier de terre qui faisait office de frontière entre les seigneuries de Saint-Denis et de Montmartre. En 1516, le chemin qui commence à se lotir est baptisé rue Notre-Dame, elle gardera ce nom jusqu’en 1867, date à laquelle elle est renommée rue Saint-Rustique, du nom de l’un des deux compagnons de martyre avec Saint-Éleuthère, de Saint-Denis. Cette même année, alors que Paris est en plein chantier haussmannien, un décret prévoit le remplacement de la ruelle par une voie de 12 mètres de large, heureusement le projet n’aboutira jamais.
En novembre 1972, à une époque où la voiture est reine, il est décidé de rendre la rue Saint-Rustique piétonne, sur le modèle de ce qui se fait déjà dans d’autres pays européens. En 1973, après des travaux d’aménagement c’est chose faite, la rue devient la première rue piétonne de la capitale.

À l’extrémité ouest de la rue, deux établissements emblématiques de Montmartre : l’Auberge de la Bonne Franquette (anciennement Aux Billards en Bois) et le Consulat, font office d’exceptions au milieu des pièges à touristes du quartier, les deux restaurants virent défiler il y a plus d’un siècle, la plupart des peintres bohèmes de la butte : Picasso, Utrillo, Van Gogh, Degas, Toulouse-Lautrec, Renoir, Monet… Au numéro 16 de la rue une petite boutique de matériel de peinture témoigne encore de cette époque artistique.

À proximité :
- La villa Léandre à l’écart du Montmartre touristique
- Le cimetière Saint-Vincent de Montmartre

Plaque de la rue Saint-Rustique au niveau de la rue du Mont-CenisSaint-Rustique une ruelle pavée et piétonne de MontmartrePhotographe à véloPiéton rue Saint-RustiqueLe croisement avec la rue des Saules

Cette entrée a été publiée dans 18ème, Histoire de Paris, Paris insolite, calme et secret, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

15 réponses à Rue Saint-Rustique – la première rue piétonne de Paris

  1. Sheily dit :

    J’adorais cette rue sans savoir qu’elle était la première rue piétonne de Paris !

    • gavroche.fils dit :

      Avec sa vue sur le Sacré Coeur, elle doit être dans le « Top Ten » des rues les plus photographiées et peintes.

      • Sophie dit :

        Bonjour Monsieur,

        Nous sommes un groupe de 12 amis, qui à tour de rôle organisons une sortie insolite sur Paris.
        Seriez vous intéressé par nous faire faire une visite d’un quartier de Paris, (pourquoi pas Montmartre), histoire, anecdotes… le samedi 10 mars, le soir. Rémunéré bien entendu (prix à discuter)
        En vous remerciant, cordialement

        • gavroche.fils dit :

          Bonjour Sophie,

          Je vous remercie de l’intérêt que vous portez à mon blog, concernant votre demande je vais vous répondre par mail.

  2. Cendrine dit :

    Bonsoir, de bien jolies photos qui font éclore une part de rêve et nous plongent dans l’ambiance de cette fort intéressante rue…
    Merci pour ce billet poétique et instructif. Excellente soirée. Cendrine

  3. Verdier François dit :

    Rue des Saules j’m'désole,
    Rue Norvins rien ne vient,
    Saint Rustique comme un hic
    À bas Le Consulat.

  4. Marie-Josette dit :

    Merci pour ces belles photos de la rue Saint-Rustique dans laquelle j’ai vécu mon enfance. Dans l’orphelinat du Sacré-coeur. Je fus baptisée à l’église Saint-Pierre…. j’ai revécu tout cela avec beaucoup d’émotion. MJB.

    • gavroche.fils dit :

      Je suppose que grandir dans les rues de Montmartre doit laisser des souvenirs inoubliables, j’aurais beaucoup aimé « pousser entre les pavés » parisiens comme dirait Bruant.

  5. Jean-Pierre dit :

    Bonjour,
    Merci beaucoup pour ces belles images et vos commentaires qui mettent en appétit…
    je pourrai flaner (lève-tôt et couche tard ) 3 demi-journées début juin vers la rue des Abesses…quels autres endroits, si possible paisibles, privilégier? …des cafés-refuges pas trop piégeux, pour profiter du temps qui passe…?
    Merci de votre attention
    Bien cordialement
    Jean-Pierre

    • gavroche.fils dit :

      Bonjour Jean-Pierre,
      J’avoue fréquenter assez peu Montmartre, trop envahi de touristes pour le parigot que je suis, mais récemment je suis allé au « Café des 2 Moulins » (rue Lepic), le bistrot d’Amélie Poulain, ils ont une large sélection de cocktails, l’endroit est pas mal, même si je pense qu’ils auraient dû le laisser dans son jus et ne pas refaire la déco. Le long de la rue des Abbesses niveau brasseries et bistrots il y a le choix, et cette partie de Montmartre fait moins parc d’attraction que le sommet de la butte et la place du Tertre. En dehors de Montmartre pour l’ambiance de quartier-village il y a: le bas de la rue Mouffetard, les rues Montorgueil, Oberkampf, de Belleville, des Martyrs, Cadet, Daguerre, du Commerce, du Poteau, de Bretagne (et le marché des Enfants-Rouges), la place du marché d’Aligre…
      Pour le calme à Montmartre c’est pas gagné mais il y a la villa Léandre, les alentours de la rue St-Vincent avec ses vignes et le cabaret du Lapin Agile. En dehors de Montmartre il y a les passages couverts autour des Grands Boulevards, les cours d’ateliers du Faubourg St-Antoine et les petites zones pavillonnaires des arrondissements périphériques (Mouzaïa, la Campagne à Paris…)
      Si vous avez d’autres questions, n’hésitez pas.
      Bon séjour chez nous.

      • Jean-Pierre dit :

        Bonjour,
        mille et un mercis pour votre obligeante réponse et votre aimable disponibilité. Je serai à l’auberge de jeunesse Jules Ferry et de là flanerai en humant discrètement et tenterai de faire un peu de miel de votre cartographie… ["Caminante no hay camino se hace camino al andar" Antonio Machado]
        Je ne suis pas artiste mais appréciant votre regard photographique, me permets d’amener votre attention sur le site de mon ami sculpteur Pierre Kauffmann: http://www.kauffmann-sculpteur.com
        Bien amicalement de Bègles.
        Jean-Pierre

        • gavroche.fils dit :

          Votre auberge est bien située, avec quelques quartiers tout aussi intéressants que Montmartre et moins touristiques :
          - le haut du 3ème arr. avec son mini quartier chinois rue au Maire, non loin il y a la rue de Bretagne une « rue-marché » assez animée, un peu bobo mais sympa dans laquelle le marché des Enfants-Rouges est idéal pour manger en terrasse. Rue Saintonge je vous recommande le Bougnat, un bon petit resto authentique comme on en trouve de moins en moins à Paris.
          - le long du Canal St-Martin et ses nombreuses terrasses.
          - la rue Oberkampf est comme la rue de Bretagne assez commerçante entre le Bd Richard Lenoir et l’Av. Parmentier, il y a quelques bistrots ainsi que de nombreuses brocantes autour de la rue du marché Popincourt, après l’av. Parmentier il a surtout des bars animés le soir.
          - pour le Paris multiculturel il y a Belleville pas très loin avec ses commerces chinois, juifs et maghrébins.
          Cordialement.
          PS: merci pour le lien

          • Jean-Pierre Chavanat dit :

            Bonjour,
            merci infiniment pour votre obligeante attention.
            Bien amicalement
            Jean-Pierre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>