Philatélie et tourisme au Passage des Panoramas

Le Passage des Panoramas

Le Passage des Panoramas

Construit en 1800, le Passage des Panoramas est le plus vieux passage couvert de Paris, il fut bâti à l’emplacement de l’hôtel particulier du Maréchal Charles-François de Montmorency, Duc de Luxembourg et petit fils du « tapissier de Notre-Dame ». Jusqu’en 1831 deux tours rondes d’une vingtaine de mètres de haut marquaient l’entrée du côté du boulevard Montmartre, à l’intérieur des tours, des panoramas circulaires firent le succès du passage et lui donnèrent son nom.
En 1807 est construit le Théâtre des Variétés à gauche de l’entrée boulevard Montmartre, le succès du passage se renforce quand Offenbach y triomphe sous le Second Empire, durant cette période l’endroit est très à la mode et toute la bourgeoisie s’y presse attirée par cette rue à l’abri des intempéries et premier lieu public parisien doté en 1817 d’un éclairage au gaz. Dans son roman Nana, Émile Zola y décrit les commerces luxueux et l’ambiance de la sortie des artistes Galerie des Variétés. Le Passage des Panoramas regroupe en fait plusieurs galeries : Feydeau, Saint-Marc, Montmartre, des Variétés et des Panoramas mais seule cette dernière est commerçante, les autres, qui ont été ajoutées en 1834, sont aujourd’hui plus ou moins abandonnées. À l’angle de la galerie des Variétés et du passage des Panoramas se trouvent les anciens locaux de la Maison Stern, graveur préstigieux depuis plus d’un siècle et demi, encore en activité rue du Faubourg Saint-Honoré.
La proximité avec les Grands Boulevards et ses touristes, fait du passage un des plus fréquentés de Paris même si ce n’est plus la foule du XIXème siècle. Quelques restaurants et bistrots y sont installés dont le Victoria Station au décor de wagon de luxe, le Bar des Variétés et son charme de troquet d’antan avec son vieux zinc et ses tables avec nappes à carreaux, l’Arbre à Cannelle, salon de thé qui a gardé les boiseries du chocolatier qui occupait autrefois les lieux, également présent, une crêperie bretonne, un traiteur vietnamien, un restaurant indien, un restaurant libanais et bien d’autres encore…
Le Passage des Panoramas est également très réputé auprès des philatélistes qui y trouvent de nombreuses boutiques spécialisées dans la vente de timbres, le passage est un peu une extension du quartier Drouot, autre fief des collectionneurs de timbres.

Le Passage des Panoramas est accessible par plusieurs entrées : 11 boulevard Montmartre, 38 rue Vivienne, 158 rue Montmartre et 8-10 rue Saint-Marc.

Quelques commerces du passage :
- Arbre à Cannelle (Salon de thé) : 57 passage des Panoramas 75002 Paris
- Tombées du Camion (Objets divers) : 44/47 passage des Panoramas 75002 Paris
- Racine (Marchand de vin) : 8 passage des Panoramas 75002 Paris

Le site du passage :  http://www.passagedespanoramas.fr
Le site de l’association Passages et Galeries : http://www.passagesetgaleries.org

Articles liés :
- La Galerie Vivienne (histoire des passages couverts)
- Le Passage Choiseul : un passé artistique
- Ambiance indo-pakistanaise au Passage Brady

Borne historique du Passage des PanoramasSalon de thé l'Arbre à CannelleBoutique de philatélieEnseignes sous la verrièreLe Bar des Variétés - petit bistrot parisienTouristes de passageVitrine de timbresGalerie des Variétés la sortie des artistesNoms des galeries à un croisementEnseigne du graveur SternOurs en peluche dans une vitrineBoutique Tombées du CamionEntrée du Passage des Panoramas rue Montmartre

Cette entrée a été publiée dans 2ème, Paris insolite, calme et secret, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>