Paris Céline avec Lorànt Deutsch – documentaire

Découvrez le Paris de Louis-Ferdinand Céline avec Lorànt Deutsch

Découvrez le Paris de Louis-Ferdinand Céline avec Lorànt Deutsch

Avec Paris Céline, Lorànt Deutsch nous emmène sur les traces d’un des plus grands (et controversés) écrivains français du XXème siècle. Du passage Choiseul à Meudon en passant par Montmartre et Clichy, découvrez la vie mouvementée d’un auteur dont le style révolutionna la littérature française.

Dans le documentaire Paris Céline, Lorànt Deutsch nous retrace la vie à Paris du célèbre auteur de Voyage au bout de la nuit, à travers quatre lieux où il vécut.
C’est donc par ordre chronologique que nous découvrons l’enfance de Louis-Ferdinand Destouches (de son vrai nom) dans le passage Choiseul, un véritable village dans la capitale. Sa mère y tient une petite boutique de dentelles. Ses années passées dans la galerie couverte inspireront plus tard à l’écrivain un de ses meilleurs romans : Mort à crédit. Fidèle à son style sombre et pessimiste, il y dépeindra une vie de misère quelque peu exagérée où se mêlent les odeurs d’urine et de becs de gaz. Le passage qu’il surnomme d’ailleurs sa cloche à gaz est rebaptisé le passage de la Bérésina dans le roman.
En 1929, c’est en tant que médecin que Céline s’installe à Clichy La Garenne, c’est dans cette ville prolétaire qu’il écrira son premier roman Voyage au bout de la nuit, une fois encore la description qu’il fait de la banlieue est loin d’être élogieuse, dans ce « paillasson de Paris », comme il la surnomme, on ne fait que passer.
En 1937, il se pose à Montmartre où il côtoie les artistes : Gen Paul, Marcel Aimé… et avec Henri Mahé, un peintre d’origine bretonne, il fait le soir le tour des cabarets et des bobinards de Pigalle et de la butte.
Après son exil germano-danois et son amnistie en 1951, il achète une maison sur les hauteurs de Meudon, d’où il peut voir tout Paris, ville qu’il fuit à présent. C’est ici qu’il mourra en 1961.

Avis :
La prose célinienne mélangée à l’énergie et la gouaille de Lorànt Deutsch est un véritable plaisir pour les oreilles qui n’est pas sans rappeler les dialogues d’Audiard. Les plus anciens « parigots » croiront réentendre la douce musique du phrasé populaire de leur ville, d’avant le massacre des Halles de Baltard et de la gentrification de Paname.
On pourra s’étonner que les délires antisémites de Céline ne soient que très rapidement abordés, mais le sujet principal du film étant Paris ceci explique cela. Rappelons tout de même que devant l’avancée des armées alliées, l’écrivain s’enfuit à Sigmaringen en Allemagne où se sont installés de septembre 1944 à la fin de la guerre, un millier de français aux idées plus que douteuses parmi lesquels des vichystes, des collaborateurs ou encore la rédaction du journal Je suis partout.

Article lié :
- Le Passage Choiseul : un passé artistique

Unique trace officielle de Céline à Paris

Cette entrée a été publiée dans Livres, films, chansons, pubs... sur Paris, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Paris Céline avec Lorànt Deutsch – documentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>