Maison Loo – une pagode dans le Paris haussmannien

La Maison Loo - une pagode chinoise en plein Paris

La Maison Loo - une pagode chinoise en plein Paris

Étrange vision que celle qu’offre l’immeuble à l’angle de la rue de Courcelles et de la rue Rembrandt à quelques encablures du parc Monceau, en effet cette pagode chinoise rouge vif semble comme parachutée dans ce quartier huppé largement dominé par l’architecture haussmannienne.
À la fin du XIXème siècle un jeune et riche chinois, Ching-Tsai Loo, vient à Paris pour suivre ses études, après celles-ci il devient antiquaire spécialisé dans l’art oriental place de la Madeleine. En 1928, sa fortune est faite, il fait alors construire par l’architecte François Bloch cet immeuble en forme de pagode qui abrita jusqu’en juin 2011 la société C.T. Loo et Compagnie, qui a déménagé depuis au 61 rue de Varennes dans le 7ème arr.
À noter au coin de la rue de Courcelles et du Boulevard Haussmann, la présence d’une autre boutique de décoration également spécialisée en art chinois : la Compagnie Française de l’Orient et de la Chine.

Adresse :
Maison Loo
48 rue de Courcelles
75008 Paris

S’y rendre : Station de métro Courcelles (Ligne 2) et descendre la rue de Courcelles.

Détails du portique d'entrée de la Maison LooPorte d'entrée de la pagode chinoiseFaçade latérale de la pagode LooLa Maison Loo du côté de la rue de CourcellesLampions chinois

Cette entrée a été publiée dans 8ème, Paris insolite, calme et secret, chinoise et indochinoise, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

14 réponses à Maison Loo – une pagode dans le Paris haussmannien

  1. henri dit :

    Je connais l’endroit, mais ça bien longtemps que je n’ai pas mis les pieds dans cette rue. J’ai souvenir d’une maison qui ressemble à un OVNI par rapport à ce quartier tranquille. Elle est superbe.

  2. TRAN dit :

    Endroit insolite et particulier qui ne manque pas d’intérêt. De tout temps, il y a eu des aventuriers et précurseurs dans tous les domaines et le fondateur de cette entreprise familiale n’a pas manqué d’inspiration. Il a fait le marché de l’art et d’autre part a su faire partager la délicatesse et richesse de ses origines.
    J’ai découvert cette pagode par l’émission « des racines et des ailes » merci encore.

    • gavroche.fils dit :

      Bonjour Sophie,
      J’ai manqué l’émission des racines et des ailes, je ne savais pas qu’il parlerait de la pagode, il va falloir et que je regarde la redif ou le replay sur internet.

  3. elisabeth dit :

    j’aimerais visiter cette maison , quelles sont les jours et heures où cela est possible , merci.

  4. Gilles Wallart dit :

    Bonjour aux amoureux de Paris ou de l’art oriental,
    Petite précision, Proust qui déménagea de l’appartement familial situé en face au 45 rue de Courcelles (à la mort de son père), a raté de 27 ans la vue sur cet édifice.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>