Les jardins ouvriers d’Ivry sur Seine

Dépaysement garanti aux jardins ouvriers d'Ivry sur Seine

Dépaysement garanti aux jardins ouvriers d'Ivry sur Seine

À la fin du XIXème siècle, l’abbé Lemire, homme d’église et député maire d’Hazebrouck en Flandre, créé les premiers jardins ouvriers français afin d’améliorer l’alimentation des classes laborieuses mais également pour les éloigner des bistrots. Sur le modèle de ce qui se faisait déjà dans d’autres pays européens (Angleterre, Allemagne, Pays-Bas…), son association : la Ligue Française du Coin de Terre et du Foyer (créée en 1896) facilite l’accès à des parcelles de terrains cultivables à des milliers d’ouvriers.

En 1952, la Ligue Française du Coin de Terre et du Foyer devient la Fédération Nationale des Jardins Familiaux et Collectifs, à partir de cette période les jardins vont connaître une certaine désaffection pendant plusieurs décennies. Le bétonnage des années 60 et l’amélioration des conditions de vie pendant les Trente-glorieuses auraient pu avoir raison du phénomène mais celui-ci revient en force ces dernières années, en 2003 une proposition de loi concernant les jardins ouvriers fut d’ailleurs débattue à l’assemblée.
Les « potagers du pauvre » sont aujourd’hui victimes de leur succès, en effet à l’instar des HLM il faut souvent plusieurs années d’attente pour en obtenir un. C’est particulièrement le cas à Paris intra-muros où posséder un potager est un vrai luxe, ces espaces verts qui favorisent mixité sociale et convivialité y sont très rares et donc très prisés. Cependant dans les villes de l’ancienne ceinture rouge, les jardins ouvriers sont encore nombreux. À Ivry sur Seine par exemple, autour du fort, quelques dizaines de parcelles sont louées pour une somme modique, à autant de bienheureux qui profitent ainsi d’un petit coin de campagne à quelques stations de métro de Paris et de son effervescence.
Créés à partir de 1909 par Gustave Marque (pharmacien de profession) sur des terrains de l’armée, les jardins seront inaugurés la même année par l’abbé Lemire, les deux hommes y ont aujourd’hui chacun une stèle commémorative. Le 27 juillet 1913, le tout nouveau président de la République Raymond Poincaré visite les lieux.
Protégés du reste de la ville par des haies et des talus, les jardins d’Ivry et leurs petites cabanes en bois ressemblent parfois à la Comté des hobbits de Tolkien, malheureusement l’accès à ce petit coin de paradis n’est que très rarement autorisé aux non-locataires.

Le site de l’associations de Jardins Ouvriers d’Ivry : http://www.jardins-ouvriers-ivry.com

Articles liés :
- Opération Potogreen dans les rues du 2ème arr.
- La Promenade Plantée (ou Coulée Verte)

À proximité :
- Maisons ouvrières rue Jules Ferry à Ivry sur Seine

Épouvantail dans un jardin ouvrierPetit portail envahi de vignesChemin bucolique entre les parcellesLapin-épouvantailCabane de jardin en boisGrappes de raisinsUne cabane dans un potager adossée au mur d'enceinte du Fort d'IvryUn Chemin campagne aux portes de ParisTournesol dans un jardin ouvrierPortail d'entrée d'une parcelleJardin familial ou jardin ouvrier à IvryPotager avec ses plans de tomatesStèle de l'abbé Lemire - fondateur des jardins ouvriers en FranceStèle de Gustave Marque - fondateur des jardins ouvriers d'IvryL'entrée du Fort d'Ivry

Cette entrée a été publiée dans Banlieue, Parcs et jardins, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

11 réponses à Les jardins ouvriers d’Ivry sur Seine

  1. Eydoux dit :

    Bonjour !
    Merci pour l’histoire et pour les photos.
    On vient de m’attribuer le 635.
    Comment y accéder ?
    Vous avez mis une photo du 637 qui doit être mon voisin !
    D’avance merci,
    V.

    • gavroche.fils dit :

      Bonjour,
      Désolé de ne pouvoir vous renseigner, peut-être que la mairie a des plans des jardins partagés.

    • Léa dit :

      Merci Gavroche pour l’histoire des jardins et ces belles images !
      Eydoux, je suis étudiante en sociologie et travaille sur les jardins partagés, accepteriez-vous que je vous pose quelques questions par mail ? Mon adresse est lea.mes@live.fr
      Je vous remercie par avance et vous souhaite de belles journées de jardinage avec le soleil qui arrive !

  2. huart dit :

    bonjour
    je suis le vice président des jardins ouvriers d’Ivry. Dans votre descriptif, il y a quelques inexactitudes.
    Restant à votre disposition, veuillez recevoir mes salutations les plus cordiales.

    • gavroche.fils dit :

      Merci de votre vigilance Jean, j’attend donc vos corrections (voir mon mail).

    • Pawlak dit :

      Bonjour, ces jardins ont l’air maginfiques. Ma prise de contact est intéréssée pour être honnête et franc. J’ai fait une demande de jardin familial par la FNJFC depuis un certain temps, et toujours pas de nouvelles… aussi je me permets de prendre contact avec vous afin de savoir si éventuellement il y aurait un moyen « autre » d’avoir une petite parcelle pour faire un potager dans les jardins du fort d’Ivry ; Ma demande initiale « en cours » étant sur les jardins du parc des Lilas. En effet j’habite Vitry-sur -Seine, et je serais vraiment très heureux de pouvoir profiter d’une parcelle, d’autant plus que de nombreuses sont inutilisées depuis plusieurs années d’après les jardiniers que j’ai pu croisé sur place. Dans l’attente de votre réponse, bonne journée,et bon jardinage ….

  3. COLIN dit :

    Bonjour,
    J’aimerai savoir comment il faut faire pour avoir un jardin ouvrier et quel en est le prix ?
    Merci de votre réponse.

    • gavroche.fils dit :

      Bonjour Colin,
      Je crois que comme pour les HLM il faut en faire la demande auprès de la mairie, mais je crois savoir que la liste d’attente est plutôt longue.

  4. Guerrier Denise dit :

    Bonjour,
    Super chouette ce site.
    Mon grand père cultivait un jardin ouvrier à Ivry, entre les deux guerres.J’ignore où il se trouvait exactement mais en regardant vos photos, je l’imagine.
    J’essaie de vous envoyer une photo : [IMG]http://i57.tinypic.com/2rdudd5.jpg[/IMG]
    Bravo pour ce site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>