Les cadenas d’amour du Pont des Arts

Cadenas d'amour sur le Pont des Arts

Cadenas d'amour sur le Pont des Arts

Depuis quelques années une étonnante tradition s’est emparée du Pont des Arts, les couples du monde entier y accrochent en effet des cadenas sur lesquels ils inscrivent leurs initiales et la date du jour, un mot d’amour ou encore leurs prénoms, ce sont à présent quelques milliers de cadenas d’amour (lovelocks en anglais), de toutes les tailles et de toutes les formes, qui ornent les rambardes du pont.

La paternité de cette pratique on ne peut plus romantique est disputée par plusieurs villes européennes parmi lesquelles Moscou, Bruxelles, Florence, Rome, Venise et Vérone (ville de Roméo et Juliette).
Au début du mois de mai dernier la quasi totalité des cadenas (environ 2000 à l’époque) ont été enlevés en quelques nuits, seuls les plus gros ont résisté. Après « enquête » aucun responsable n’a été trouvé, la Mairie de Paris et les services de la voirie ont affirmé n’avoir aucun rapport avec les faits. Depuis le phénomène lovelocks a recommencé, et n’en déplaisent au(x) vandale(s) leur méfait n’a eu comme seul effet que de relancer la pratique de plus belle.

Pour l’histoire : l’actuel Pont des Arts (ou passerelle des Arts) date de 1984 et est une reproduction presque exacte (à deux arches près) de l’ancien effondré en 1979 à la suite des bombardements des deux guerres mondiales et de chocs avec des péniches. La première version dont la construction s’est achevée en 1804, fut le premier pont métallique de Paris, l’ouvrage fut commandé par Napoléon Bonaparte aux ingénieurs Louis-Alexandre de Cessart et Jacques Dillon. La passerelle, exclusivement piétonne, relie le Louvre (1er arr.) au Palais de l’Institut de France (6ème arr.), elle est reconnue comme étant un des lieux les plus romantiques de Paris grâce au panorama qu’elle offre sur de nombreux monuments. Avec l’arrivée des beaux jours la passerelle devient également lieu de pique-nique, de fête et d’exposition artistique.

À proximité :
- La méridienne de l’Hôtel de la Monnaie

Articles liés :
- Les cadenas d’amour du pont de l’Archevêché
- Fresques éphémères sur le Pont des Arts

Cadenas en forme de cœurCadena du Pont des ArtsMessage d'amourTouristes sur la passerelle des ArtsCadenas d'amourCadenas sur une rambarde du Pont des ArtsSpectres lumineuxCadenasLovelocksLe panorama depuis le pont des Arts la nuit

Cette entrée a été publiée dans 1er, 6ème, Paris insolite, calme et secret, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

6 réponses à Les cadenas d’amour du Pont des Arts

  1. Cendrine dit :

    Une jolie promenade à travers un lieu mythique de Paris, sur les traces d’une mystérieuse coutume d’amour … Les photos sont magnifiques! Excellente soirée. Cendrine

    • gavroche.fils dit :

      Merci beaucoup pour votre commentaire Cendrine, il faudrait que j’y retourne car depuis ces photos les cadenas se sont largement multipliés.

  2. pinchon dit :

    J’ai découvert le pont des Arts aux vacances de Pâques avec mes petites filles….surprenant.

  3. Manu8002 dit :

    Vous avez l’air d’être un amoureux de Paris. Il me semble donc étrange que vous parliez de vandalisme à l’encontre de ceux qui retirent des cadenas du Pont des arts, alors qu’aujourd’hui, quatre ans après votre article, le Pont des Arts croulent sous ces cadenas qui le défigurent complètement. Le vandalisme n’est peut-être pas là où vous l’aviez pensé.

    Jetez un oeil ici : http://www.latribunedelart.com/cadenas-poubelles-publicites-graffitis-c-est-ca-paris

    • gavroche.fils dit :

      Comme vous l’avez noté, l’article a été publié il y a plus de 3 ans, à une époque où le phénomène n’avez pas l’ampleur qu’il a aujourd’hui, Cela dit je ne trouve pas que les cadenas (tant qu’ils ne sont pas recouverts de graffitis) défigurent le pont contrairement aux affreuses poubelles vertes et leur sac plastique laissant apparaître leur contenu.
      Je pense que les parisiens et les touristes se sont appropriés le pont d’une façon plutôt sympathique, et pas plus que je ne m’autorise à dynamiter la Tour Montparnasse que je trouve moche, mis à part les services municipaux personne ne devrait s’autoriser à enlever ces cadenas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>