Le tour de Londres en 5 jours (màj 4 premières journées)

Comment voir un maximum de choses à Londres en 5 jours

Comment voir un maximum de choses à Londres en 5 jours

Londres et Paris, deux villes autant différentes que similaires :
Les deux cités qui ont toutes deux émergé sur les bords d’un fleuve, sont quasiment nées à la même période, elles se sont ensuite largement développées sous l’empire romain l’une autour de la City et l’autre autour de la Cité. Lieux de pouvoir, elles ont connu tout le long de leur histoire respective de nombreuses révoltes et révolutions. Anciennes capitales de deux immenses empires, Londres et Paris accueillent à présent des habitants originaires de tous les continents et sont parmi les villes les plus cosmopolites au monde. En se promenant dans les quartiers londoniens on est souvent tenté de trouver leur équivalent parisien : Soho/le Marais + Pigalle, Camden/Les puces de Saint-Ouen, Oxford Street/La rue de Rivoli, Chinatown/le 13ème arr., Knightsbridge/le triangle d’or… traditionnellement dans l’une comme dans l’autre, les quartiers bourgeois se trouvent à l’ouest (West End/16ème arr.) tandis que les quartiers plus populaires sont à l’est (Est End/19 et 20ème arr.)
Malgré toutes ces similitudes, le touriste parisien sera forcément plus attentif aux différences qui opposent les deux villes, la première et la plus flagrante (après la langue bien sûr) est peut-être le manque d’uniformité architecturale dans la capitale anglaise, surtout dans la City, centre historique de la ville, où s’est développé le quartier d’affaire ce qui fait cohabiter des tours de bureaux ultra modernes avec des églises et autres constructions plusieurs fois centenaires, c’est un peu comme si la Défense se trouvait dans le 1er arrondissement à Paris. Quant aux vieux immeubles typiques de Londres, ils ressemblent plus à ceux de New York (les échelles de secours en moins) ou du nord de l’Europe (Belgique, Pays Bas…) qu’à ceux de Paris. Le fait que les quartiers ethniques soient beaucoup plus marqués qu’à Paris renforce aussi le côté nord américain de la ville, à Chinatown par exemple les plaques de rues s’affichent en anglais et en chinois. Du côté de la mentalité, il semble que les parisiens aient encore des progrès à faire pour rivaliser avec leurs voisins d’outre manche, en effet à Londres on peut croiser des personnes arborant des looks complètement étranges sans que cela ne surprenne personne, et cela dans n’importe quel quartier. Autre différence notable, la propreté des rues et du métro qui à Londres a de quoi faire rougir de honte les parisiens, les prix des transports en revanche sont beaucoup plus élevés que dans la capitale française. Deux autres points négatifs de Londres sont l’omniprésence de caméras de surveillance, surtout dans le centre, ce qui contribue à renforcer l’impression de parc d’attraction pour touriste, et l’invasion des chaînes de restauration (Starbuck, Costa, Eat, Prêt à Manger, Caffé Nero…), depuis quelques années même les pubs deviennent franchisés, si bien que tous les quartiers tendent à se ressembler.

Cette entrée a été publiée dans Voyages, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>