La plus vieille boulangerie de Paris victime de la spéculation immobilière

La plus vieille boulangerie de Paris ferme ses portes après plus de 200 ans d'activités

La plus vieille boulangerie de Paris ferme ses portes après plus de 200 ans d'activités

La boulangerie du 51 de la rue Richelieu est malgré son aspect assez banal, la plus ancienne de Paris. Depuis plus de deux siècles des générations d’artisans boulangers s’y sont succédé régalant de leurs pains authentiques les habitants de ce quartier du centre de Paris, entre le Palais Royal et l’Opéra Garnier.

Malheureusement, comme trop souvent, le nouveau propriétaire des locaux a décidé de doubler le loyer, contraignant ainsi l’actuel boulanger à prendre sa retraite plus tôt que prévu. Claude Esnault, normand d’origine, fermera donc définitivement son commerce le 31 décembre au soir, après plus de 40 années de boulangerie à cette adresse, il aura été le témoin de l’évolution du quartier et de la disparition de ses petits commerces de bouche. La société propriétaire des murs (dont Christophe Lambert est actionnaire à 50%) compte remplacer la petite boulangerie artisanale par une boutique de macarons au grand dam des habitants alentours, le nouveau commerce visera sans aucun doute la clientèle touristique très présente dans ce quartier.
Au rythme où disparaissent les commerces de proximité du centre de Paris ses habitants auront peut-être bientôt à acheter leur pain dans les arrondissements limitrophes. Quand la ville ressemblera à Disneyland et que tous les petits commerçants auront été remplacés par des chaînes aseptisées et des boutiques pour touristes, pas sûr que ces derniers continueront à venir aussi nombreux, ceux qui prennent Paris pour la poule aux œufs d’or feraient mieux de relire la fable.

Articles liés :
- Old England remplacé par un magasin de montres pour touristes fortunés
- La Rôtisserie Sainte-Marthe en danger
- Rouge Gorge de Renaud

À proximité :
- Le quartier japonais de Paris
- Galerie Vivienne – un passage couvert chic et tranquille
- Le Passage Choiseul – un passé artistique

Cette entrée a été publiée dans 1er, Actualités, Billets d'humeur, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

7 réponses à La plus vieille boulangerie de Paris victime de la spéculation immobilière

  1. KURYLO dit :

    Bon, remplaçons donc le pain et le croissant par des macarons au petit déjeuner … avec tous les risques liés à la sur-consommation d’aliments sucrés (réveil des cellules que nous portons tous en nous …) Merci Christophe L.

  2. hellolala dit :

    Je ne suis pas sûr que ce soit un commerce de macarons, mais plutôt d’alimentation anti-gluten (je vais vérifier), dont du pain 0 gluten. Une mode comme une autre, si on est allergique, suffit de prendre un pain de farine T160 ou d’épeautre, ou autre céréale sans gluten.
    Pour une bonne boulangerie, même quartier : Le Moulin de la Vierge, Place des Petits Pères.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>