L’ancien quartier arménien du 9ème arr. de Paris

La Petite Arménie de Paris dans le 9ème arrondissement

La Petite Arménie de Paris dans le 9ème arrondissement

Barev / բարև !! (bonjour en arménien)
Située dans le 9ème arrondissement autour de la rue de Trévise, entre les faubourgs Montmartre et Poissonnière, l’ancienne Petite Arménie de Paris ne regroupe plus qu’une dizaine d’adresses : épiceries, restaurants, artisans et associations et pourtant des années 20 jusqu’aux années 70 ce quartier était aux arméniens ce que le faubourg Saint-Denis tout proche est aux turcs aujourd’hui, un lieu de commerce et d’échange.

Les vagues migratoires d’arméniens vers la France sont nombreuses et s’étalent tout au long du XXème siècle, mais c’est entre 1915 et 1930 que débarque à Marseille la première et la plus massive, fuyant le génocide ces réfugiés arrivent en ayant tout abandonné et ont le statut d’apatride. Petit à petit ils remontent la vallée du Rhône pour travailler dans les nombreuses usines en manque de main d’œuvre, certains pousseront jusqu’à Paris et sa banlieue. Aujourd’hui encore la plupart des 400.000 arméniens et français d’origine arménienne de France vivent à Marseille, le long du Rhône (Lyon, Saint-Étienne, Vienne, Décines, Valence, Romans) ainsi qu’à Paris et certaines villes de sa banlieue : Alforville et Issy-les-Moulineaux en tête, Arnouville, Bagneux et Cachan dans une moindre mesure. À Paris les arméniens se retrouvèrent dans les mêmes quartiers que les juifs ashkénazes et les grecs, c’est ainsi qu’on les retrouve à Belleville qui devint le fief des cordonniers arméniens, métier qu’ils exerceront d’ailleurs dans tout Paris et qui leur sera longtemps associé tout comme la profession de chauffeur de taxi pour les russes blancs à la même époque. Le Quartier Latin fut un autre foyer arménien, il y reste encore trois des quelques restaurants arméniens de Paris ainsi que la librairie Samuelian rue Monsieur-le-Prince, l’immeuble en face de la librairie (le n° 36) a vu naître le plus célèbre des arméniens de la diaspora : Charles Aznavour (Shahnhour Varinag Aznavourian), ses parents possédaient un restaurant rue de la Huchette. Le Sentier et le haut du Marais accueillirent également une partie de la diaspora qui y trouva des emplois dans la confection et l’artisanat, aujourd’hui encore quelques patronymes arméniens ornent certaines boutiques de ce quartier majoritairement juif et chinois. Rue au Maire (devenue depuis 100% chinoise) une plaque sur un mur rappelle que le groupe de résistants Missak Manouchian se cacha dans un de ses vieux immeubles (le n° 19), à quelques encablures à l’est, la petite Cathédrale Sainte-Croix est le point de ralliement de la minorité catholique, la majorité des arméniens suivent le rite de l’église apostolique arménienne dont le lieu de culte : l’église Saint-Jean-Baptiste se trouve dans le 8ème arr.

C’est dans le quart sud-ouest du 9ème arrondissement que la présence arménienne à Paris va être la plus significative, et même si aujourd’hui celle-ci est beaucoup moins évidente que par le passé, pour beaucoup les quelques rues qui entourent la station de métro Cadet forment le quartier arménien de Paris. Au numéro 17 de la rue Bleue, la Maison de la Culture Arménienne est le centre de la vie associative de la diaspora, plusieurs associations y ont leurs locaux, une cantine permet également de se restaurer pour pas cher. Autrefois la rue La Fayette était le fief des bijoutiers, secteur qui employa beaucoup d’arméniens, aujourd’hui l’activité s’est déplacée dans le 3ème arr. mais le restaurant les Diamantaires au 60 rue La Fayette continue depuis 1929 de servir sa cuisine gréco-arménienne, une des plus réputées de la capitale, rue de Trévise la bijouterie arménienne Ishkhan témoigne encore du commerce de pierres précieuses et semi-précieuses qui animait le quartier. Dans la même rue, la petite épicerie Massis et Chirag tenue par un arménien permet de se ravitailler en produits d’Orient (Arménie, Grèce, Liban et Russie), rue Lamartine l’autre épicerie arménienne du quartier : Au Lac de Van fondée en 1925 par les frères Heratchian, est une véritable institution du quartier, aujourd’hui tenue par un grec elle a su garder son charme d’antan.
Le 11 avril 2007, à l’occasion de l’année de l’Arménie en France, a été inaugurée la place Chavarche Missakian, du nom du fondateur du journal Haratch (En Avant en arménien). Imprimé pendant des décennies rue Hauteville, il fut le premier journal européen rédigé en langue étrangère, on le trouvait dans tous les kiosques du quartier, le dernier numéro est paru en mai 2009.
Drôle de coïncidence, au 77 rue La Fayette se trouve le siège de l’Association Arménienne d’Aide Sociale juste au dessus d’une agence de voyage spécialisée vers la Turquie, l’A.A.A.S. a été fondé en 1890 pour venir en aide aux migrants, à présent elle s’occupe principalement de maisons de retraite et de financer des projets d’aide à l’Arménie.

S’y rendre : Descendre à la station de métro Cadet (Lignes 7).

En plus :
Le site internet www.chezarsene.net, raconte l’histoire touchante d’un cordonnier arménien de la rue de Dunkerque (9ème arr.), un temps menacé de fermeture par son propriétaire il fut sauvé grâce à la mobilisation des habitants du quartier. Arménien né à Istanbul en 1920, Arsène passa une partie de sa jeunesse à Athènes avant de gagner Paris où il ouvrit un atelier de fabrication de chaussures près de la Place des Fêtes, l’ancien quartier des cordonniers arméniens, sa vie est à elle seule une synthèse de l’histoire des arméniens de Paris.

Quelques adresses (voir carte en bas de page pour plus d’adresses) :
- Heratchian (Épicerie) : 6 rue Lamartine 75009 Paris
Massis & Chirag (Épicerie) : 26 rue de Trévise 75009 Paris
Les Diamantaires (Restaurant) : 60 rue La Fayette 75009 Paris
Chez Yorgantz (Restaurant) : 48 rue Saint-George 75009 Paris
- Karine Arabian (Accessoires de mode) : 4 rue Papillon 75009 Paris
- Maubeuge Tapis (Tapis orientaux) : 15 bis rue de Maubeuge 75009 Paris
Association Arménienne d’Aide Sociale (Association) : 77 rue La Fayette 75009 Paris
Maison de la Culture Arménienne (Centre culturel et cantine) : 17 rue Bleue 75009 Paris

Épicerie arménienne Heratchian Frères rue LamartineÉpicerie arménienne Massis & Chirag rue de TréviseTapis Bakerdjian rue de TrévisePlaque de la Place Chavarche Missakian face au square MontholonBoutique d'accessoires de mode Karine Arabian rue PapillonRue de Trévise ancienne artère de la colonie arménienne de Paris


Afficher L’ancien quartier arménien du 9ème arr. de Paris sur une carte plus grande

Cette entrée a été publiée dans 9ème, arménienne, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

24 réponses à L’ancien quartier arménien du 9ème arr. de Paris

  1. sheily dit :

    Je connaissais le quartier mais pas son histoire. Merci!

    • gavroche.fils dit :

      De rien, c’est un plaisir de faire découvrir ses propres découvertes, j’espère qu’ainsi les dernières adresses arméniennes de ce « Little Armenia » parisien perdureront encore quelques années.

  2. Aurelia dit :

    Je suis fan de vos cartes ! Merci pour toutes les informations, c’est lorsque je vous lis que je m’aperçois que je suis encore loin de connaître Paris.

    • gavroche.fils dit :

      Merci beaucoup Aurélia, trouver les commerces pour faire ces cartes me demande pas mal de temps c’est pourquoi j’apprécie vos encouragements .

  3. Begzadian dit :

    Bonjour, très interessant votre article que j’ai trouvé en recherchant une bijouterie avec des croix arméniennes et l’alphabet arménien. Je continue mes recherches: Anouch

    • gavroche.fils dit :

      Merci pour votre commentaire Anouch, je sais que la bijouterie Ishkhan, rue de Trévise, est tenue par un arménien, par contre je ne sais pas s’il vend ce que vous cherchez, avez vous essayez de le contacter ?

    • bendirjian dit :

      Barev,
      Moi aussi je cherche une croix pour mon petit garçon Azad.
      Avez vous trouvé? et si oui pouvez vous me communiquer l’adresse?
      D’avance merci.
      Ludivine

      • gavroche.fils dit :

        Bonjour Ludivine,
        Il me semble qu’Anouch a trouvé son bonheur chez Ishkhan dont voici l’adresse : 40 rue de Trévise 75009 Paris.
        @ bientôt

  4. William dit :

    Bonjour !

    Simplement pour vous remercier du temps passé à constituer ce blog, car je viens de le découvrir et c’est une vraie mine d’or. Il va se retrouver en favoris et je ne manquerai pas d’écumer les archives.

    D’ailleurs, sur les mêmes thématiques, je vous conseille, si vous ne le connaissez pas déjà, le livre : http://livres-et-voyages.blogs.nouvelobs.com/tag/dominique+lesbros que je viens de me procurer et qui est une vraie réussite.

    Merci encore et excellente continuation !

    • gavroche.fils dit :

      Je vous remercie pour vos encouragements William, j’ai moi aussi acheté « le Monde à Paris » il y a quelques temps, il s’agit sûrement du meilleur guide sur les différentes communautés de Paris, sujet qui vous l’aurez remarqué me passionne.

  5. scarlett Rico dit :

    Bonjour Gavroche;

    je suis intéressée par tes connaissances puis que je fais mon master en géographie et le sujet de mon mémoire sont des arméniens en Paris !!! surtout le commerce :)

    j’espère à très bientôt

    Scarlett

    • gavroche.fils dit :

      Bonjour Scarlett,

      Mes connaissances sont assez limitées, elles viennent principalement d’observations au cours de mes balades parisiennes et de quelques lectures. Pour t’aider dans tes recherches je te conseille le numéro 1265 (jan-fev 2007) de la revue « Hommes et Migrations » Diaspora arménienne et territorialités, il y a tout un chapitre sur le 9ème arrondissement :
      http://www.hommes-et-migrations.fr/index.php?/numeros/2669-diaspora-armenienne
      On peut trouver cette revue à la librairie de la Cité de l’immigration (Porte Dorée).

      Le sujet de ton mémoire m’intéresse fortement, j’aimerais beaucoup, si cela ne te dérange pas, en avoir une copie quand il sera fini.

      Bonne chance dans tes recherches.

  6. gari dit :

    bonjour..je cherche cordonnerie armenienne a paris..est ce que vous connaissez les adresses ou les rues ou se trouvent cordonneries?merci//cordialement

  7. Carlo dit :

    Bonjour,

    Je me permet de vous mentionner le magasin de tapis « Maubeuge Tapis », tenu par la famille Tchaloyan depuis au moins 40 ans, qui vend des tapis orientaux et notamment arméniens et faits main.

    Il se trouve au 15 B Rue de Maubeuge.

    Cordialement

  8. Houlbreque dit :

    Quelqu’un sait-il si l’épicerie arménienne Arax? Existe toujours rue de trévise ? Merci

    • gavroche.fils dit :

      Bonjour Houlbreque, je n’ai jamais entendu parler de cette épicerie, j’ai souvent arpenté la rue Trévise et je ne l’ai jamais vu, par contre il y a au 26 de cette rue l’épicerie Massis & Chirag.

  9. cholakian dit :

    Depuis octobre 2009, le journal « Nor Haratch » sort à la place de « Haratch » à la même adresse. Un tri-hebdomadaire et son supplément en français « l’Hebdo ».

  10. GERMAIN SYLVIE dit :

    merci beaucoup pour votre site très documenté qui est une mine d’informations très intéressantes et pratiques sur Paris. En fait, votre site est le Paris que nous aimons.
    merci encore.
    sylvie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>