Ambiance indo-pakistanaise au Passage Brady

Le passage Brady et ses échoppes indiennes et pakistanaises

Le passage Brady et ses échoppes indiennes et pakistanaises

Situé au coeur d’un quartier cosmopolite, populaire et vivant où les turcs vendent des sandwichs grecs, les chinois des produits de cosmétiques africains et les pakistanais de la cuisine indienne, le passage Brady offre à lui seul un tour du monde sur les 216 mètres de sa longueur.

Construit en 1828 par un commerçant du nom de Brady, le passage sera coupé en deux parties distinctes en 1854, avec le percement du Boulevard de Strasbourg par le préfet Haussmann. À l’instar des autres passages couverts parisiens, le passage Brady va être peu à peu délaissé par les classes aisées, au début du XXème siècle friperies et ateliers de confection s’y installeront. Ce n’est que dans les années 70-80 que les premiers indiens et pakistanais originaires du Penjab et du Cachemire, deux régions communes aux deux pays, décideront de s’établir dans le quartier et plus particulièrement dans le passage. Découragés par la politique migratoire d’austérité de Margaret Thatcher, la France devient une solution de repli pour beaucoup d’entre eux, ils seront rejoints par la suite par de nombreux sri-lankais fuyant la guerre civile, ces derniers ouvriront des boutiques un peu plus haut dans le Faubourg Saint Denis, entre les stations de métro Gare du Nord et La Chapelle.
Aujourd’hui le charme du passage vient de sa succession de restaurants, d’épiceries, de coiffeurs et de bazars indiens qui lui donnent des faux airs de souk oriental. S’il est parfois surnommé Little India, le terme de Little Islamabad serait plus approprié car bien que les commerces utilisent des noms de villes indiennes, la plupart sont en fait tenus par des pakistanais.

Inscrit aux Monuments Historiques depuis mars 2002, le passage Brady et son ambiance indo-pakistanaise permet de relier la Petite Turquie du Faubourg Saint-Denis aux grossistes chinois du Faubourg Saint-Martin en passant par les salons de coiffure et de manucure afro-antillais du Boulevard de Strasbourg.

À noter :
-  Au niveau du croisement entre les rues de Jarry, de Paradis, de la Fidélité et du Faubourg Saint-Denis se trouve un autre rassemblement de commerces pakistanais, indiens et indo-mauriciens.
- L’Été Bollywood 2011 : pour le troisième été consécutif, le cinéma Le Brady (39 Bld. de Strasbourg) célèbre le 7ème art indien en proposant 10 films à voir du 13 juillet au 13 septembre.

Articles liés :
- La Galerie Vivienne (histoire des passages couverts)
- Philatélie et tourisme au Passage des Panoramas
- Le Passage Choiseul : un passé artistique
- Défilé de Ganesh 2014
- Rickshaw la boutique de déco indienne du passage du Grand-Cerf

À proximité :
- Faubourg Saint-Denis : le quartier turc de Paris
- Cristal, porcelaine et faïence rue de Paradis
- La plus petite maison de Paris rue du Château d’Eau

Étals exotiques dans le passage BradyÉpicerie indienne VelanDrapeaux indiens dans le passage BradyAmbiance indo-pakistanaise dans le passage couvertDivinité indienne sculptée dans le boisRestaurants indiens et pakistanais dans le passage BradyEntrée du passage Brady sur boulevard de StrasbourgVendeur de costumes de l'autre côté du boulevardCostume de pouletGraffiti d'inspiration indienne au bout du passage BradyPochoir de John Steed de la série Chapeau melon et bottes de cuirGrossistes chinois rue du Faubourg Saint-MartinMairie du 10ème arrondissement pendant le Nouvel An Chinois

Cette entrée a été publiée dans 10ème, Paris insolite, calme et secret, indienne, sri lankaise et pakistanaise, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>